Web2day : focus sur le contenu par la conférence Getty images

Web2day : focus sur le contenu par la conférence Getty images

250 250 Charlotte Bouvet

Article écrit par Charlotte DAMBRINE, auteur invité.

Les tendances visuelles 2017

Comme chaque année, Getty Images nous offre un panorama des orientations visuelles du point de vue des annonceurs et des consommateurs. Les lignes directrices du contenu de demain. Aujourd’hui l’image se meut en un contenu évolutif et compile les images pour laisser place à la vidéo.

Qui d’autre serait plus à même de nous livrer les tendances visuelles de 2017, que Getty Images, dont elles sont l’ADN… Getty Images nous propose alors une fine analyse de 6 tendances émergées des big datas du premier acteur mondial de création et de distribution du contenu numérique.

La vidéo : L’avenir du contenu

Aujourd’hui c’est 22 milliards de vidéos qui sont visionnées à travers le monde sur le web chaque jour et 1 milliard d’heures de vidéo binge watchée sur youtube.

On estime à 80% du trafic internet généré par la vidéo en 2019. Alors que 60% des annonceurs prévoient d’augmenter leur budget vidéo en 2017, l’objectif pour eux sera la création de contenus originaux.

Tendance 1 : Le virtuel réel

La réalité virtuelle, expérience immersive via la vidéo 360° propose au spectateur de faire partie de l’image, d’interagir avec elle et d’en influencer le déroulé.

Le réel se confond au virtuel jusqu’à en faire disparaitre les frontières. L’expérience est au cœur de la tendance, le spectateur devient acteur du message.

De la même manière que l’internaute n’est plus seulement le réceptacle du message de l’entreprise, mais génère lui aussi du contenu sur son ressenti vis-à-vis du produit, le spectateur intègre la stratégie de communication afin de la personnaliser. Le collaboratif franchit une nouvelle étape.

Tendance 2 : L’esthétique des couleurs

L’idée sera de créer l’émotion, en laissant parfois de côté « l’esthétisme » à proprement parler. Il n’est plus question de susciter la satisfaction visuelle mais bien de délivrer un message. Les associations de couleurs vont à l’encontre des pré requis et privilégient l’impact à la plastique.

Les couleurs interpellent, sortent de l’ordinaire et impliquent quelque chose de puissant. Sortir de la monotonie par des mariages hasardeux où la monochromie en background magnifie l’intensité du message.

 

Cette année le vert recense un maximum de requête chez getty, quand pantone élit quant à lui : « greenery ».

Tendance 3 :  « Sans filtre »

La quête de l’authenticité gagne l’univers publicitaire et cette année plus que jamais transforme le rapport à l’image. Né d’une réalité sociologique avec la montée en puissance de la génération Z, le réalisme dans le visuel fait adhérer le consommateur au message. Le mensonge n’a plus sa place chez cette génération désenchantée qu’il faut désormais convaincre sans orner ses propos de fil blanc.

Ce consommateur né avec la crise réclame l’hyper réalisme et les images crues trouvent leur place dans la diffusion de masse.

Tendance 4 : Détermination féminine

La condition féminine de plus en plus plébiscitée par les marques _ via le « mélange des genres », l’égalité et la mixité ces dernières années_ franchit un nouveau cap en 2017. Elle s’affranchit elle aussi des filtres et des codes du passé.

L’émotion devient brute, se cristallise à des années lumières des anciennes chartes sexistes qui tendaient à sublimer la femme. Cette dernière est représentée dans l’effort et l’action ; out le paraitre et l’utopie. Les aspérités sont mises en lumières, la femme 2017 se salit les mains, signe et persévère.

Tendance 5 : Voisinage planétaire

Les réseaux sociaux, porteurs et boosters de tendances, unissent les communautés et font s’effondrer les frontières mondiales de la communication. Ils font émerger « le Schengen de la création visuelle ».

La terre devient un village où il est visuellement possible de naviguer librement à travers les pays et les genres. Les convergences des différentes communautés de gamers, twittos et autres youtubers se font par le partage de contenu.

Il est désormais possible de s’engager pour une cause à l’autre bout du monde grâce à un simple smartphone. Le mécénat se globalise.

Tendance 6 : Spontanéité ludique

Cette fois encore le réel est palpable. Enjolivé et insolite certes mais pas idéalisé. La vidéo suscite le rire et le sourire, évoque l’enfance et devient décalée, parfois loufoque. C’est le langage du dérisoire, et des anti héros maladroits.

Le langage utilisé en communication est assumé, ne se prend pas au sérieux et se pare d’humilité.

L’enfance et la différence ne font plus peur. Le réel est exigé au profit de l’authenticité et d’une candeur retrouvée. La « real life » est optimiste, légère et se personnifie. On brise les codes en barrant le passage au pessimisme. Il est possible de rire de tout et avec n’importe qui…

 

En 2017 on casse la vitrine qu’on avait consciencieusement construite de codes et d’esthétisme à présent désuets. L’internet de demain se veut tangible et légitime. La communication visuelle s’adapte à une génération de consommateurs avertis, qu’on ne biaise pas à coups de photoshop. Elle se veut volontairement brutale mais optimiste, crue mais légère, belle mais authentique.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.